"LE CHARLEMAGNE", nouveau siège de la BPALC inauguré au cœur du Quartier impérial à Metz

Metz, France, 10 février 2020

Photos en bas de l'article

A l’issue des travaux de reconstruction du Siège de la Banque Populaire Alsace Lorraine Champagne, Thierry CAHNPrésident du Conseil d’Administration et Dominique WEINDirecteur Général

ont procédé à l'inauguration du nouveau bâtiment baptisé "LE CHARLEMAGNE" en présence de Dominique GROS, Maire de la Ville de Metz.

En geste inaugural, les 2 vantaux en vitrail d'une fenêtre emblématique en forme d'arche de l'ancien siège ont été symboliquement réunis lors de cette soirée, sous les yeux des nombreux invités présents. Ils signent la concrétisation d’un projet de près de 10 ans, fruit d’une vision et d’une volonté partagées. Ces deux vantaux avaient, en effet, été séparés au moment du démarrage des travaux en 2013. Un des vantaux a siégé tout ce temps dans le bureau de Dominique Gros et l'autre au sein de la banque.

Aujourd'hui, le siège CHARLEMAGNE abrite 700 collaborateurs sur 25 000 m2 en cœur de ville dans le 1er bâtiment tertiaire en France (hors Île-de-France) à avoir obtenu la certification NF HQE - Haute Qualité Environnementale - niveau « exceptionnel » en phase de programmation et de conception pour cette rénovation inédite.

L’essence du projet des architectes GHA (Greff Hypolite Architectes) et PPM Architecture était la lumière et la transparence. Au regard de ses valeurs de banque coopérative, la BPALC a souhaité un chantier éco-responsable. Pari tenu avec plus de 70 % des déchets valorisés, consommation en énergie primaire divisée par quatre, 15 000 heures d'insertion sociale et professionnelle...

  

Le prise en compte du sens de l’histoire, la dynamique d’un projet novateur et le respect de l’homme ainsi que de son environnement sont trois caractéristiques qui définissent indiscutablement le nouveau siège CHARLEMAGNE de la BPALC.

Inscrite dans l’espace comme dans l’esprit de l’entreprise, cette rénovation extension-création au cœur du quartier impérial de Metz, face à la gare et au quartier Amphithéâtre-Pompidou, préfigure sans doute ce que pourraient être les nouvelles intelligences, autrement dit les manières de construire le monde en le respectant.

Place stratégique et d’échange, ce site l’est resté en franchissant le cap des révolutions industrielles, du chemin de fer et aujourd’hui du digital. Foyer de création de valeur et de valeurs, il a osé adopter un principe qui réunit et respecte les hommes. Sensible aux exigences environnementales et solidaires de notre époque, il s’est construit en même temps qu’il a construit ses acteurs et partenaires.

Dossier de presse et photos ci-dessous

La déconstruction-reconstruction avec extension de l’îlot Charlemagne va bien au-delà de la simple édification d’un site destiné à accueillir un siège de banque. Cette réalisation marquera une étape importante dans l’histoire de la Banque Populaire Alsace Lorraine Champagne.

Citoyenne par essence, une banque coopérative peut et doit un certain nombre de signaux aux hommes, aux entreprises et aux territoires qui sont les siens... Et je crois, en toute modestie mais avec fierté, que la réalisation du nouveau siège de la BPALC à Metz, face à la gare et au nouveau quartier de l’Amphithéâtre, intégré dans le tissu de la ville comme de sa propre histoire, en phase avec les préoccupations majeures de notre époque, est un signal fort.

Elle l’est par rapport à nos équipes qui y trouvent désormais les conditions d’un exercice professionnel plus adapté à leurs besoins et à ceux de nos clientèles. Elle l’est aussi par rapport à notre entreprise dont la nouvelle dimension implique un ancrage d’autant plus fort que le territoire est vaste et que nous voulons jouer la carte de toutes les proximités comme de toutes les mobilités et innovations. Elle l’est par rapport à notre histoire et à celle d’une ville de Metz bimillénaire, impériale et royale à la fois.

Cette rénovation reconstruction sur les lieux mêmes de notre création se nourrit de nos racines mais aussi des ambitions les plus ancrées dans notre culture de service à l’économie de notre région. À l’heure où partout on entend évoquer le vague à l’âme des coeurs de cités, le choix de notre entreprise de rester dans son contexte urbain et de le rénover profondément a valeur de témoignage. L’alternative initiale entre la construction, beaucoup plus rapide et moins coûteuse, d’un bâtiment de verre et de béton édifié en périphérie s’est rapidement effacée devant le choix de l’enracinement. L’idée s’est naturellement imposée de reconstruire et d’étendre le siège existant, projet beaucoup plus lourd et beaucoup plus difficile à réaliser, compte tenu de la situation dans un quartier impérial aux façades classées, avec toutes les contraintes inhérentes à ce type de bâtiments historiques.

Au-delà d’une réalisation qui pourrait apparaître à certains comme plus qu’ambitieuse, je tiens à souligner que nous avons fait appel à plus de quatre-vingts entreprises, essentiellement issues de notre région. Cela a permis de faire en sorte que cet important investissement puisse irriguer et renvoyer de la valeur sur nos entreprises, pour la plupart clientes ou qui le sont par la suite toutes devenues. Il en a été de même pour le choix de nos talentueux architectes lorrains.

Cette réalisation est enfin un signal fort par rapport à notre époque elle-même. Les préoccupations environnementales et la prise en compte globale de l’humain y sont plus nécessaires que jamais. C’est dans ce contexte que nous avons fait et tenu le pari de réaliser un ensemble en prise avec la vie, fort d’une identité profonde et dont les performances énergétiques mais aussi la pertinence globale nous ont valu les plus belles récompenses.

Nous avons voulu également que la traduction de nos valeurs soit exprimée à travers ces statues de bronze réalisées par Paul Flickinger et qui symbolisent l’Homme et la Femme, c’est-à-dire la lignée, la continuité et l’avenir sous le regard du Sage, gardien desdites valeurs.

Je veux ici saluer tous ceux qui nous ont aidés, architectes, bureaux d’études et entreprises, collectivités et organismes, municipalité, sans oublier nos collaborateurs actuels et anciens qui se sont adaptés, remis en cause parfois et surtout mobilisés pour atteindre ce formidable objectif.

« Plus et mieux... pour les Français qui bougent » ajoutait même la communication de notre banque il y a quelques années. Un slogan, un graphisme et même, me semble-til, quelques notes de musique qui nous restent dans la tête et dans le cœur. Pour cultiver la même veine communicante, ils illustrent le fait que nous « ne sommes pas populaires sans raison ».

Si je repense à ce « plus et mieux » aujourd’hui, au moment où notre Banque Populaire Alsace Lorraine Champagne inaugure à Metz son siège reconfiguré ou plutôt transfiguré avec art et rationalité, ambition et sagesse profonde, c’est parce que nous sommes en train de relever et d’atteindre le défi d’être à la fois plus larges dans notre assise et plus proches de nos clients et des territoires. À l’heure où certains resserrent et assèchent leur réseau au nom d’un primat du digital, la BPALC concilie cette évolution technologique et de comportements à la fois inévitable et porteuse d’opportunités avec le maintien d’une proximité réelle.

« Plus alsacienne en Alsace, plus lorraine en Lorraine, plus champenoise en Champagne » avions nous dit au moment de porter sur les fonts baptismaux notre nouvelle banque et je veux encore rendre un hommage à Raymond OLIGER, le Président de la BPLC qui a accompagné avec compétence et beaucoup de clairvoyance la fusion avec la BPA.

Ce bâtiment, cet îlot Charlemagne qui vient compléter nos investissements, à Mulhouse comme à Strasbourg, à Reims comme à Troyes, est un symbole de l’ancrage dans la vie et dans le patrimoine de notre banque puisque c’est ici qu’une de nos composantes majeures est née. C’est la poursuite du fil rouge ou le ruban bleu, si vous préférez, d’une vie d’entreprise au service de ses clients. Une manière de faire plus et mieux... ensemble.

To secure its communication, contents are certified on the blockchain using Wiztrust.

Contact Presse

Sujet lié

Informations