Parrainage du premier veau STABILISER en France

20 février 2019

L’association BOVINEXT a présenté « O’STABI NEXT », le premier veau Stabiliser né en France.

La Banque Populaire Alsace Lorraine Champagne (BPALC) accompagne ce collectif dans le développement et la diffusion de cette nouvelle race bovine STABILISER en France.

En effet, dans un contexte d’adaptation aux besoins des marchés de l’élevage et des filières en France, l’association BOVINEXT a décidé de développer ce projet autour de la race Stabiliser parce qu’elle répond aux enjeux de demain en termes d’évolution du marché et aux nouveaux modes de consommation.

Laurent ROUYER, Président de BOVINEXT et Laurent LEROY, Responsable du Marché Agri-Viti de la BPALC

ont présenté le premier veau Stabiliser « O’STABI NEXT » né en France

en présence de son parrain Yves-Marie LE BOURDONNEC

Titré Meilleur Boucher de Paris, Yves-Marie Le Bourdonnec a su se forger une renommée au sein de la profession. Maître Artisan-boucher et spécialiste de la maturation, il s’engage depuis plus de trente ans auprès des éleveurs pour bâtir une filière de qualité durable répondant aux attentes de consommateurs soucieux de leur alimentation.

Acteur incontournable du monde agricole depuis près de trente ans, la BPALC entretient une relation de proximité avec les agriculteurs de son territoire (Grand Est à l’exception des Ardennes).

C’est ainsi que depuis presque deux ans, le collectif d’éleveurs, les membres fondateurs, la BPALC et la région Grand Est œuvrent en commun au développement du projet « Stabiliser », afin de prendre en considération l’ensemble des maillons de la filière bovine.

Dans un contexte d’adaptation aux besoins des marchés de l’élevage et des filières en France, cette association BOVINEXT a pour objet :

  • D’expérimenter la race Stabiliser dans les conditions d’élevages françaises et son aptitude à répondre aux besoins de la filière
  • D’assurer le développement et la diffusion de la Stabiliser
  • D’assurer, selon les résultats et les évolutions réglementaires, la gestion du schéma de sélection (orientation génétique en particulier) et la tenue du livre généalogique.

La tendance des consommateurs aujourd’hui a évolué depuis quelques années. Ils consomment moins de viande mais privilégient une viande de qualité à la quantité. L’atout de la STABILISER est de pouvoir obtenir des animaux précoces, dociles et rustiques grâce à un mélange de plusieurs races. La clé pour obtenir une viande de caractère et de qualité est l’équilibre du gras à travers une alimentation basée sur l’herbe. Ensuite, c’est au boucher de sublimer cette viande. L’avenir des éleveurs passe par la résilience de leur exploitation et par une plus grande autonomie alimentaire. A chaque fois, je raconte l’histoire de mes éleveurs et du bien-être de leurs animaux, gage d’une viande de grande qualité.

  • Excellente facilité d’élevage qui contribue au bien-être de l’animal : sans corne, docilité, facilité de vêlage, rusticité et longévité.
  • Adaptation aux besoins de la filière : carcasses plus légères, persillé de la viande, bonne croissance, homogénéité des carcasses, viande exceptionnellement tendre et savoureuse.
  • Diminution des coûts de production : précocité exceptionnelle (vêlage à 2 ans), productivité maternelle importante, facilité vêlage, excellente fertilité, gabarit adulte intermédiaire pour des faibles coûts d’entretien, très bonne capacité d’allaitement.
  • Ces bovins ruminants valorisent l’herbe des pâturages (nutriments non assimilables par l’homme) et répondent aux critères environnementaux et sociétaux actuels.

Pour mémoire, une des thématiques importantes de cet été dans le monde agricole, plus particulièrement des éleveurs, a été la sécheresse (plus fortement dans le Grand Est) et le manque de fourrages récoltés en été pour avoir un stock suffisant pour l’hiver et nourrir les animaux au pâturage.

Par la démarche de Bovinext, ils ont souhaité mettre en place des animaux sélectionnés pour être plus efficients par rapport à la consommation de fourrage, donc des animaux plus adaptés également à ces problématiques de plus en plus fréquentes dans le Grand Est.

La BPALC de son côté a entendu les problématiques des éleveurs (clients ou non). Elle a donc décidé, dans le respect de ses valeurs de banque coopérative, de les accompagner pour financer l’achat de fourrage et d’aliments nécessaires à la poursuite de leur activité en créant un dispositif exceptionnel : le « Prêt Sécheresse* ». Les éleveurs d’Alsace, de Lorraine et de Champagne pourront ainsi bénéficier d’un prêt Sécheresse de 15 000 € maximum sur 36 mois à un taux de 0,90 % l’an*. A noter des conditions privilégiées pour les adhérents JA, FDSEA et APAL*.

La BPALC garantit une prise en charge rapide des demandes par plus de 40 experts dédiés au marché Agriculture. www.bpalc.fr rubrique « agriculteurs »

*Frais de dossier et indemnités de remboursement anticipé (IRA) offerts aux adhérents JA, FDSEA et APAL, durée 36 mois maximum, sous réserve d’acception de leur dossier par la BPALC, voir conditions en agence, offre valable jusqu’au 30/06/2019.

Laurent ROUYER, Président de BOVINEXT

« L’association Bovinext a été créée dans le but d’apporter de nouvelles solutions à l’élevage allaitant en France. En ce contexte de crise agricole et de conditions climatiques de plus en plus difficiles, nous ne prétendons pas que la Stabiliser est la solution miracle, mais il parait nécessaire de saisir cette opportunité afin de vérifier ses qualités en France et d’apporter de nouvelles pistes de développement pour l’élevage. Ce projet a également pour intérêt de répondre aux attentes de la filière viande bovine, tout en permettant aux éleveurs d’être mieux rémunérés. »

Laurent LEROY, Responsable du Marché de l’Agriculture de la BPALC

« La BPALC est une grande banque régionale et coopérative, forte et dynamique, bien intégrée au sein du Groupe BPCE tout en demeurant fortement ancrée dans ses régions. Acteur incontournable du monde agricole depuis près de trente ans, nous sommes présents aux côtés des agriculteurs de nos territoires au quotidien. Nos quarante experts agri-viti se mobilisent chaque jour pour apporter des solutions adaptées à leurs besoins. Ce « Prêt Sécheresse » est d’ailleurs l’illustration parfaite de cet accompagnement des entreprises agricoles dans ces moments difficiles. »

Association d’éleveur souhaitant développer la race « Stabiliser », Bovinext propose une autre voie pour l’élevage allaitant en France. Bovinext a pour vocation de développer, rechercher, proposer et initier des solutions innovantes dans l’élevage bovin afin d’identifier des leviers pour répondre aux attentes des éleveurs dans une filière bovine en pleine mutation. L’intérêt porté à cette race issue d’Angleterre découle de ses excellentes qualités d’élevages et d’une production bouchère adaptée aux demandes de la filière bovine en France, et cela dans le but d’améliorer le revenu des éleveurs bovins.                                    

Créée dans le Grand Est en avril 2017 par trois membres fondateurs, la Chambre Régionale d’Agriculture du Grand Est, afin d’organiser l’expérimentation de la race Stabiliser, l’Association de Production Animale de l’Est pour la filière viande de la Stabiliser et la coopérative Elitest pour la gestion et la diffusion de la génétique Stabiliser, et maintenant implantée sur l’ensemble de la France, Bovinext compte 30 adhérents éleveurs de Stabiliser.

Contact Presse

Fichiers attachés

Informations